TOP 10 DES CHOSES A FAIRE A ZANZIBAR

Zanzibar est une petite ile mais il y a beaucoup à faire. Que vous soyez plutôt culture, nature, bronzette ou sport, il y en à pour tous les gouts ! Alors voici mon top 10 des activités à faire à Zanzibar pour que votre séjour soit inoubliable ! Allez je vous embarque sur cette ile de l’océan indien. Carrefour légendaire des civilisations entre l’Afrique et l’Orient et cité état au passé si riche.

1)  Se perdre dans la vieille ville de Stone Town

 

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez sans doute que je vous un amour (inconditionnel) à Stone Town. Je trouve cette cité tout simplement magique. J’ai fait un long article sur Stone Town regroupant mes coups de cœur, astuces et bon plans. Et je vous invite fortement à le lire ! Pour résumer, je vous conseille de vous laisser happer, absorber, habiter par l’ambiance, l’atmosphère et la culture de cette ville. Perdez vous dans ce labyrinthe de ruelles sinueuses, de couleurs, de chants et d’odeurs. Découvrez les mystères cachés de ces magnifiques portes en bois si richement décorées et régalez vous les yeux et les papilles des milles trésors que renferme cette cité.

« Vous y ferrez un voyage dans un voyage, et celui ci vous ne vous laissera pas indifférent. »

*

 2)  Visiter une ferme aux épices

Zanzibar est avant tout connue pour être « l’ile aux épices » et elle porte son nom à merveille. Sur l’île, vous pouvez aller visiter une ferme aux épices. Je ne vous le cache pas, c’est TRÈS touristique ! Visite guidée, chansons, couronnes de fleurs et de feuilles de palmier tressées, assiettes de fruits seront au RDV. Alors baroudeurs et baroudeuses .. prenez ça au second degrés et dite vous que ça fait marcher toute une économie ! Et de plus, c’est vraiment une visite intéressante, si on fait abstraction du coté touristique.  La visite se fait sur une matinée ou une après midi. Vous marchez à travers la ferme au épices et vous découvrez tout un tas d’épices, de fleurs, d’arbres, d’essences.. que vous ne connaissiez pas ou alors pas sous leur formes originelles !


Zanzibar, île aux épices


 

 

3)   Voir la foret de Jozani

La foret de Jozani, abrite une espèce de singe endémique de Zanzibar, le Red Colobus ! Ce petit mammifère sympathique est le principal habitant de cette foret. Si vous en croisez sur le bord de la route, il est interdit de s’arrêter sur le bord de la route ou même les photographier sans régler les droits d’entrée au parc naturel. Ces singes sont absolument magnifiques avec leur tête toute hirsute et leur petit nez rose.  Ces petits mammifères sont très sympathiques et absolument pas farouches, il vous sera donc très facile de les observer et de les photographier … une fois à l’intérieur de la réserve ! Pour info, les photos à la fin de cet article, du petit Colobus ont été faite pas loin du village de Paje… je crois que celui la avait des envies de liberté 🙂

 

4)  Faire du snorkeling à Mnemba island

Mnemba island est une ile privée située au nord est de Zanzibar appartenant au groupe &Beyond. Il est très cher de séjourner sur l’ile en elle même (comptez plusieurs milliers  de dollars) mais vous pouvez venir y faire du snorkeling tout autour ! Une fois sur le site, chaussez vos palmes, masque et tuba pour y découvrir des fonds marins à couper le souffle ! Je vous conseille de mettre un t-shirt et une protection solaire indice 50 +++ si vous ne voulez pas vous retrouver de la même couleur que ce petit poisson clown si mignon aperçu tout à l’heure !

Vous pouvez partir faire du snorkeling pour quelques heures et revenir sur Zanzibar ensuite ou bien partir pour la journée. De nombreuses excursions avec le déjeuner inclus sont proposées. Après votre snorkeling vous reprenez le bateau direction un petit banc de sable, pour un BBQ de poissons frais aux allure de paradis, les yeux remplis de toutes cette palette de bleus irréels.

5)  Aller voir les ramasseuses d’algues à marrée basse

Ce n’est pas très connu, mais Zanzibar est un grand producteur … d’algues ! La culture des algues et une activité traditionnelle et 100% féminine (contrairement à la pêche qui est exclusivement masculine) . Les femmes se retrouvent à marées basses sur les plages de la cote Est de l’ile, de Matemwe au Nord jusqu’a Jiambiani au sud.

Au milieu des eaux turquoises de l’océan indien, vous verrez ces femmes, enveloppées dans leur kangas multicolores, le dos plié en deux. Une scène de la vie quotidienne des femmes de l’ile qu’il ne faut pas manquer. Je vous conseille d’aller les voir et de leur parler. Certaines connaissent quelques mots d’anglais et si vous maitriser les rudiments du Swahili vous serez accueillis avec un grand sourire. Mais ne vous méprenez pas sur la beauté des lieux. C’est un travail ancestral extrêmement éprouvant et cela ramène que bien peu de revenus comparé à la dureté de la tache.

 

 

« Au milieu des eaux turquoises de l’océan indien, vous verrez ces femmes,

enveloppées dans leur kangas multicolores. »

6)  Voir les tortues géantes de Prison Island

Bien que ce soit assez touristique et que les tortues ne sont pas endémiques de l’île.. l’excursion au départ de Stone Town vaut quand même le coup. Il y a plusieurs centaines de tortues sur Prison Island et il y en a de toutes les tailles. Des mini tortues à peine sorties de l’œuf aux mastodontes de plus de 150 ans…

7)  Prendre un « dala dala »

Si vous souhaitez une expérience locale sur Zanzibar … il n’y a pas mieux ! Bon, comptez 3 heures au moins pour faire le trajet Stone Twon – Jiambiani, mais ça vaut le coup. Rendez vous à l’extérieur de la vieille ville, juste au dessus du marché central. Là, attendez vous à être alpaguer de toute part . Oui un Mzungu dans un dala dala  c’est un peu l’attraction du jour. Chaque dala dala à un numéro écrit sur le pare brise, et ce numéro correspond à la destination finale. Donc renseignez vous sur quel numéro prendre et montez à bord !

Alors la deux choses:

La première, montez dans celui qui est le plus plein. Car le dala dala ne partira pas tant qu’il n’est pas plein à caquer. Donc pas la peine de monter dans un qui est quasi vide en espérant avoir de la place. [mouhaha]. Tous ce que vous allez gagner c’est d’attendre une heure voir plus qu’il soit plein.

La deuxième, si vous le pouvez, prenez un dala dala « en extérieur ». c’est à dire que vous n’êtes pas dans un espèce de mini bus défoncé. Mais dans un pick up avec des bancs installé dans la benne… croyez moi avoir de l’air peut être salvateur dans certaines situations !

Une fois embarqué et « bien » installé. Préparez vous à être dérangé toutes les 3 secondes et demi, à faire des arrêts tous les 2 kilomètres et à transporter chèvres, poulets et autres bestioles en plus des habituels cargaisons !

« La notion d’espace personnel entre dans une toute nouvelle dimension ! »

8)  Faire du kite surf

Si vous ne le saviez pas encore, Zanzibar, mais surtout la plage de Paje, c’est le paradis du kite surf [et des kites surfeurs aux abdos bronzés]. Une plage de sable blanc à perte de vue, de l’eau turquoise, 50 cm de fond sur des kilomètres à marrée basse et un vent constant. Que demandé de plus ?

La plage de Paje est située au sud est de l’île. 3 ou 4 écoles de kite longent la plage, dont la célèbre et délurée (mais non moins sérieuse) Paje by Kite.Vous pourrez y faire des stages de plusieurs jours, prendre des cours particulier ou en groupe, louer du matériel… et qui dit école de kite dit bonne ambiance ! Auberges, restaurants, bars ultra sympa y ont élus domicile. Un endroit parfait pour allier, kite, détente et bonne humeur !

9)  Participer à un match de foot local un dimanche

Le foot est une institution. Le foot est joué partout. Il suffit d’un ballon, d’un terrain plus ou moins plat et de deux bâtons pour faire office de cages de but. Tous les matchs de foot auxquels j’ai assisté lors de mes pérégrination en Afrique, étaient amicaux, fédérateurs, très animés et synonymes de moments d’exceptions partagés en groupe.

Alors qu’il est parfois difficile en tant que Mzungu (mundele, babtou, gringo…) de s’intégrer aux communautés locales, le foot (et le sport en général) est un moyen facile de faire connaissance. Même si comme moi, réussir à frapper correctement dans une balle relève d’un exploit personnel que je place à 9,75 sur une échelle de 10, je vous conseille de vous lancer ! Vous créerez un lien via la sport que vous n’aurez jamais eu, vous rencontrerez des gens auxquels vous n’aurez jamais parlé, vous apprendrez quelques mots de swahili, et surtout vous aller rire et rire encore et partager un quotidien auquel vous n’aurez pas eu accès sinon. C’est un excellent moyen de faire tomber toutes les barrières.

 

« Même si comme moi, réussir à frapper correctement dans une balle relève d’un exploit personnel que je place à 9,75 sur une échelle de 10, je vous conseille de vous lancer ! »

 

10)  Faire une balade en dhow (au coucher du soleil)

Les dhows, ce sont ces bateaux en bois traditionnels de l’Afrique de l’est. Si reconnaissable avec leur voile blanche triangulaire qui se découpe dans l’horizon. Je trouve ces bateaux d’une beauté rare. Ils sont une invitation à la poésie et aux voyages. Je pouvais rester assise des heures à contempler leur ballet à la tombé du jour quand les pécheurs partaient en mer pour la nuit. [vous aussi vous avez remarqué ce truc que j’ai pour les marins? euuh les bateaux pardon ! haha].

Je vous conseille de vous balader sur la plage à Stone Town, ou n’importe ou ailleurs sur l’ile d’ailleurs. Vous y croiserez forcement un pécheur prêt à vous emmener faire un tour en dhow moyennant quelques schillings. Vous pouvez partir la journée ou bien faire une balade / apéro au coucher du soleil. Dans tous les cas, ce sera une belle balade sur les flots, propice à de douces rêveries.

 

« Je pouvais rester assise des heures à contempler leur ballet à la tombé du jour quand les pécheurs partaient en mer pour la nuit. »

 

Une dernière recommandation

Pour vous belles demoiselles, attention à votre tenue vestimentaire ! Surtout à Stone Town.

Et bien voila, vous savez tout sur cette belle ile de Zanzibar. Il n’y a plus qu’a boucler votre sac à dos et let’s go !!

 


 

Car Zanzibar et son archipel sont un paradis dans lequel on se perd et on se retrouve.