En Afrique du Sud, contrairement à beaucoup d’autres parcs nationaux et réserves en Afrique, il est possible de faire un safari tout seul. Alors oui les puristes, mordus des plaines du Serengeti ou du Detroit de l’Okanvongo, balaieront d’un revers de la main le parc Kruger. Ils diront que ce n’est pas assez sauvage, pas assez authentique. Mais il en faut pour tout le monde, alors chut les rabat joies. Le parc Kruger fait 20 000 km2 et est parcouru de nombreuses pistes goudronnées ou en terres, très bien entretenues. Les visiteurs affluent du monde entier pour le visiter et se cantonnent bien souvent à la partie Sud du Parc, bordée par la rivière Sabi. Pourtant, grâce aux très nombreuses pistes en parfait état, je vous conseille de vous aventurer également dans le nord du parc, là où il y a moins de monde.

*

Comment y aller?

L’accès au parc Kruger se fait via des « gates » (portes) il y en a 9 en tout. En fonction de là où vous arrivez, vous choisirez une gate plutôt au sud, au centre ou au nord du parc. Arrivant de Johnabesburg, nous avons passé la première nuit à Hazyview,situé le long de la rivière Sabi. Nous sommes donc rentré par Malelane Gate, située à 8km de notre lodge.

*

Où se loger ?

Il existe 21 camps situés à l’intérieur du parc, tous gérés par South African National Parcs. Vous trouverez tous les détails ici . Surtout, réservez votre hébergement à l’avance car ils affichent souvent complet ! (Bref, ne faites pas comme nous…) Vous pouvez le faire directement sur le site, il suffit de se créer un compte.
Les campements proposent des hébergements de différentes catégories, en camping, en bungalow, en chalet ou tente. Il y en a pour tous les gouts. Je vous conseille de réserver un campement avec un « water hole » ou proche d’une rivière pour observer les animaux en train de s’abreuver au coucher du soleil ou tôt le matin.

*

Attention à ne pas prendre des hébergements trop éloignés les un des autres, max 100km de distance. La vitesse dans le parc est limitée à 50 voir 40 km/h, de plus vous vous arrêterez très souvent pour observez les animaux, ce serait dommage que ce soit la course ! Si vous partez de Johannesburg, il vaut mieux passer la première nuit à Hazyview, le long de la rivière Sabi, puis rentrer dans le parc tôt le lendemain matin.

*

Quelle voiture prendre ?

Une voiture classique fera parfaitement l’affaire. Nous avions une Kia Picanto, ouais nous sommes des aventuriers de l’extrême. Si vous avez le budget je vous conseille un 4×4 ou un SUV. Ils sont surélevés, vous aurez donc une meilleure visibilité et vous pourrez prendre des photos plus facilement.
Vous pouvez louer votre voiture dans les aéroports : Johannesburg, Kruger, Hoedspruit … tout dépend de votre parcours. Je vous conseille de passer par une agence qui offre la possibilité de déposer la voiture à un endroit différent de celui où vous l’avez prise ! Comme cela vous ne perdrez pas de temps à revenir sur vos pas et pourrez faire un véritable circuit.
Sachez que chaque campement à l’intérieur du parc est équipé d’une station essence, donc pas de risque de panne.

*

Quel appareil photo ?

Pour le safari le mieux, est un objectif avec une focale de 400, mais 300 mm fera également l’affaire. Il existe maintenant de nombreux sites où vous pouvez louer du matériel photo, plus besoin d’hypothéquer sa maison pour avoir un objectif de compet’ pour ses vacances !
Enfin, l’appareil photo ne fait pas tout ! Armez vous de patience, de beaucoup de patience, et d’une dose de chance aussi! Car même si l’accès au Kruger est très facile, et que les animaux ont « l’habitude » des véhicules, ils restent tout de même des animaux sauvages !

*

L’ observation des animaux

Il est très facile d’apercevoir des animaux au parc Kruger, même sans guide ou ranger. Cette région est surnommée « l’Arche de Noé africain » de part sa très forte densité d’animaux. Chaque région permet d’observer des animaux différents et des paysages très variés. Malheureusement sa fréquentation très importante fait perdre un peu d’authenticité au safari, mais cela reste quand même une belle expérience.

*

Soyez attentifs, car certains animaux, comme le léopard sont souvent dans les arbres, perché sur une branche. Les éléphants quant à eux, sont très nombreux et vous ne pourrez pas les rater ! Attention à bien respecter les consignes de sécurité, surtout avec les éléphants et les rhinocéros. Ne jamais leur boucher le passage et rester à une distance de 10m minimum. Le hors pistes est bien sur interdit et il ne faut surtout pas klaxonner. Tant pis si cela nous fait rater la photo du siècle, il faut respecter les animaux avant tout !

*

 *

Voilà vous savez maintenant tout sur comment organiser son safari seul au parc Kruger ! Rien de bien sorcier ☺
Et vous, êtes vous prêt à partir seuls en safari ? Ou est ce que vous préférez les safaris organisés avec guides ?

*