J’ai déjà publié un article sur le Mozambique il y a quelques jours, mais sans trop rentrer dans les détails. Le Mozambique est hors des sentiers battus touristiques, c’est un pays énigmatique dont on entend très peu, voir pas du tout parler. Pourtant le Mozambique à beaucoup à offrir : des plages infinis de sable blanc et de cocotiers. Des eaux turquoises et poissonneuses. Des coraux multicolores. Des archipels lointains et sauvages. Des vagues puissantes et des spots de surfs de rêves. Un paradis pour les plongeurs. Des traditions encore bien présentes, notamment avec les « dhow », ces bateaux de pêches typiques de  la région. Une architecture coloniale préservée. Une vie nocturne animée.  Et malgré un pays tournée vers la mer, on y trouve quand même des réserves d’animaux pour les fans de brousse et de safari. Bref, vous l’aurez compris le Mozambique est un petit joyaux, un paradis sur terre… qui se mérite ! Il faudra s’armer de patience, (beaucoup de patience) et de pas mal d’indulgence (surtout en vers les interminables trajets en bus) et d’une bonne résistance à la chaleur!

Le Mozambique n’est pas THE destination touristique, on trouve très peu de blogs voyages qui en parlent, seulement quelques tour opérateurs spécialisés sur l’Afrique proposent des séjours, et croyez moi, les quelques guides de voyage sur le pays ne sont pas affichés en tête de gondole ! Nous n’avions pas donc pas beaucoup d’infos avant de nous y rendre. Sachant que nous étions en Afrique du Sud depuis un mois, nous avons récoltés des infos et conseils auprès de voyageurs rencontrés sur la route, ou bien en parlant avec des Sud Af’ qui connaissent bien le Mozambique.

*

Comment y aller ?

Pour nous y rendre, nous avons prit un bus de Durban jusqu’à Maputo en traversant le Swaziland. La compagnie de bus s’appelle Luciano Bus, ils n’ont pas de site internet, vous pourrez trouver un numéro de téléphone (qui fonctionne) dans le Lonely Planet Afrique du sud. Le trajet en bus s’est bien passé et était très confortable, hormis les effluves de poulet frit du KFC (oui les gens ici sont absolument fana de KFC… horreur).
Vous pouvez aussi prendre un vol depuis Durban ou Johannesburg pour Maputo, mais cela ne rentrait pas dans notre budget. Il y a plusieurs vols par jour avec SAA.

Si vous venez depuis la France, il y a plusieurs compagnie qui desservent le pays : Ethiad, Ethiopian Airlines, Kenya Airways., South African, la TAP. Il n’y a pas de vols directs, comptez entre 14 et 20h de voyage.

*

 Se déplacer

Je ne vais pas vous mentir, il est TRÈS difficile de se déplacer au Mozambique. c’est sans doute une des raisons pour laquelle le pays est aussi peu développé touristiquement parlant.

Si vous avez les moyens, il y a des nombreux vols internes pour rejoindre les principales villes du pays avec la LAM (compagnie aérienne nationale)  et rejoindre le nord du pays, difficile d’accès. Mais les vols internes restent très chers.. au moins 200 euros par vols.

Deuxième solution plus économique, louez une voiture ! Mais je ne suis pas sure que vous trouverez une agence qui accepte que vous rendiez le véhicule à un autre endroit que là d’où vous êtes parti.. et quand on voit la géographie du pays, c’est embêtant . De plus, la police au Mozambique est assez « féroce ». Vous allez vous faire arrêter tous les 5 km, contrôle d’identité, contrôle de papiers et ils ne lâchent pas facilement !

Troisième option : les transports locaux ! Le Mozambique regorge de « chapas » ce sont des mini bus qui vont partout dans le pays. Summum de l’inconfort, ce moyen de transport très lent mettra vos nerfs à rude épreuve (ainsi que votre amitié, ou votre couple, en fonction de la personne avec qui vous voyagez). Croyez moi, si vous survivez à une journée de voyage en chapas… vous êtes liés pour la vie ! haha. C’est le seul moyen économique pour se déplacer dans le pays, vous pouvez vous rendre absolument partout ! Cependant il faut prévoir plusieurs heures de retard, beaucoup de contrôles de police, peu de « pause pipi », une température moyenne de 35°, partager votre fauteuil avec beaucoup d’autres personne (voir aussi des chèvres et des poules) avoir une montagne de sacs sur vos genoux, manquer d’air, craquer, s’énerver, essayer de relativiser… bref le Mozambique est un joyaux …. qui se mérite !

*

Les incontournables

Île de Mozambique

Située dans le canal du Mozambique, on y accède par un pont qui la relie à la terre. Les touristes et les véhicules y sont rares. Une fois la bas, on y est complètement dépaysé, comme si le temps avait arrêté sa course. Cris des enfants qui jouent, concert de caquètements de poules, appel à la prière par le muezzin… Il est bon d’y rester quelques jours pour flâner dans ses petites ruelles pavées et de profiter de ses nombreuses « praças » (places) qui rappelle le passé colonial du pays. L’ile est inscrit au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Archipel de Bazaruto

C’est un groupe de cinq îles situé dans le Canal du Mozambique. Ici on à la choix entre mer turquoise, plage de sable blanc, dunes ondulantes, coraux multicolores, palmiers à foison, oiseaux et bancs de poissons. L’archipel de Bazaruto est une réserve marine absolument magnifique. Vous pouvez soit séjourner dans l’archipel dans un lodge de luxe. Soit partie en excursion d’une journée en « dhow » nous avons opté pour l’option 2, et nous n’avons pas fait pas 1… mais 3 excursions à la journée ! haha

Maputo

Capitale du pays, c’est le coeur économique, culturelle et historique du Mozambique. Située en bord de mer, vous serez séduits par les grandes allées bordées de Jacarandas et de flamboyants, vous y trouverez des quartiers très calmes et d’autres animées où vous pourrez faire la fête toute la nuit. L’architecture coloniale portugaise est très présente et à été bien conservée, ce qui donne beaucoup de cachet. La ville regorge de musées, de boutiques, de cafés et de bars qui vous feront appréciez votre séjour !

Archipel des Quirimbas
Située au nord du Mozambique, non loin de la frontière Tanzanienne, l’archipel compte pas loin de 30 îles et forme le parc national des Quirimbas. C’est une des destinations plages la plus reculées du monde.

 *


*

Idées d’itinéraires

Une semaine au Mozambique

Maputo => Inhambane => Tofo => Vilankuo et l’archive de Bazaruto =>Retour en bus Vilankulo-Maputo

 Deux semaines au Mozambique

Maputo => Inhambane => Tofo => Vilankuo et l’archive de Bazaruto => Quelimane => Ilha de Moçambique => Retour en avion de Nampula à Maputo

Trois semaines au Mozambique

Maputo => Inhambane => Tofo => Vilankuo et l’archive de Bazaruto => Quelimane => Ilha de Moçambique => avion de Nampula à Linchinga => Lac Niassa (Malawi) => Avion de Linchinga à Nampula => Pemba => archipel des Quirimbas => retour en avion de Pemba à Maputo.

mozambique bazaruto

Voila, j’espère vous avoir fait découvrir ce beau pays et surtout vous avoir donné envie d’y aller !!  « tchau-tchau » ! 😉