Hey Blue Bird    

        Qui suis je ?

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été passionnée par les voyages… peut être est ce les vacances dans le Combi VW vert pomme de mes parents qui m’ont donné envie de prendre la route dés le plus jeune age.

Je suis avide de découvertes, de liberté, de grands espaces, d’échanges, de rencontres et de moments qui donnent envie d’étirer le temps à l’infini. J’aime les roads trips et passer des heures à conduire au milieu de paysages sublimes. J’aime les voyages au long court comme de simples vacances d’une semaine, les expéditions en tout genre, les voyages en roulotte, le camping sauvage, me baigner dans des cascades et lagunes désertes, les excursions, les randos en tout genre et les weekends impromptus.

Au fil des années, je me suis expatriée aux États Unis, en Italie, en Tanzanie, au Congo  et désormais à Cape Town en Afrique du Sud. Vivre à l’étranger est pour moi une évidence afin d’assouvir cette soif de découvertes, d’aventures, de rencontres et de liberté.

Partez à la conquête de vos rêves de voyage

J’ai 28 ans, je travaille dans… hmm…pas mal de choses. Je suis un peu couteau suisse. Professionnelle du tourisme, voyageuse au long cours, aventuriere, photographe en herbe, raconteuse d’expérience, story teller…

Apres 3 ans en Tanzanie à travailler dans une agence de safari puis un an au Congo à travailler au ministère des affaires étrangères (Oui le Congo. Non pas la RDC, le Congo. Mais si ce pays dont personne n’entend parler et où personne ne va.) Mais c’est désormais à Cape Town que j’ai posé mes valises pour une durée indéterminée ! Oui l’Afrique encore et toujours. Je crois que je suis mordue !

J’ai créé ce blog de voyages en Janvier 2016 lors de mon arrivée au Congo. J’avais envie de partager tout ce que je vivais, mes aventures, mes anecdotes, mes coups de cœur, mes photos de voyages, et de jours en jours Heybluebird se forge son petit caractère et son identité. Pourquoi ce titre ? Car « blue bird » en anglais ça veut dire merle bleu. Et à l’époque, les marins se faisaient tatouer un merle bleu quand ils avaient parcouru 5 000 nautiques et deux merles après en avoir parcouru 10 000. Et je peux vous dire que les histoires comme ça … moi ça me fait rêver.

Un aperçu de mes voyages

Road trip au coeur de la Namibie

50 NUANCES DE BLEUS AU MOZAMBIQUE

ZANZIBAR : ILE AUX ÉPICES

“She was free in her wildness. She was a wanderess, a drop of free water. She belonged to no man and to no city”

27

Pays visités

Actuellement à

Cape Town

Prochainement en

Italie